Film Factory aux Oscars

De la 89e édition des Oscars, seule nous est dévoilée la liste des 84 pays candidats à l'Oscar du meilleur film étranger. Le 17 novembre, neuf ou dix films seront présentés aux membres votants pour qu'ils ne sélectionnent que cinq nominations finales. Ce n'est que le 24 janvier 2017 que l'ensemble des nominations aux Oscar 2017, toutes catégories confondues, sera rendu officiel.

En attendant la sélection définitive, Film Factory a le plaisir d'annoncer que 5 de ses post-productions figurent parmi les films candidats :

  • Sieranevada de Cristi Puiu (pour la Roumanie)
Post-production image

avec : Mimi Branescu, Judith State, Bogdan Dumitrache
Suite à la mort de son père, Lary, la quarantaine, passe un samedi à Bucarest en compagnie de sa famille afin de commémorer le défunt.À l'occasion de ces retrouvailles, des tensions se ravivent, des vérités cachées éclatent. C'est une véritable fresque humaine que nous livre Cristi Puiu à travers ce drame familial..

  • Desierto de Jonás Cuarón (pour le Mexique)
Post-production son

avec : Gael García Bernal, Jeffrey Dean Morgan, Alondra Hidalgo
Traqués par un citoyen américain posté dans le désert de Sonora, au Sud de la Californie, un petit groupe de mexicains essaye de passer la frontière. Armé, l'homme ne souhaite laisser aucune chance à cette poignée de clandestins. Film à sensations fortes, Desierto explore un thème brulant d'actualité.

  • Alias Maria de Jose Luis Rugeles (pour la Colombie)
Post-production image

avec : Karen Torres, Carlos Clavijo, Erik Ruiz
Alias María offre une vision prenante du conflit armé colombien. Chaque année, des milices armées enrôlent des centaines d'enfants. Maria, 13 ans, est l'une d'entre eux. Secrètement enceinte, elle se voit confier une mission de la plus haute importance : amener jusqu'à la ville voisine le nouveau né du comandant du camp.

  • Neruda de Pablo Larrain (pour le Chili)
Post-production image

avec : Gael García Bernal, Luis Gnecco
C'est à un emblème national que le réalisateur chilien décide de rendre hommage: l'écrivain, poète et homme politique Pablo Neruda. Alors qu'en 1948, la guerre froide s'étend au Chili, le penseur critique vivement son gouvernement. Le président Videla demande à l'inspecteur Peluchonneau de procéder à son arrestation. S'ensuit une véritable chasse à l'homme, le jeune inspecteur espérant se construire une renommée en capturant le célèbre fugitif.

  • À peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid (pour le Tunisie)
Montage image

avec : Baya Medhaffar, Ghalia Benali, Aymen Omrani
Quelques mois avant le Printemps Arabe, Farah, 18 ans a l'âme rebelle. Elle chante dans un groupe de rock engagé, ne vit que pour sa passion. La jeune femme découvre l'amour et l'ivresse des nuits dans sa ville. Sa mère ne voit cependant pas d'un bon œil l'émancipation de sa fille, elle ne connaît que trop bien la Tunisie et ses interdits pour l'encourager dans cette voie.