Sélection Mostra de Venise

Ouverte cette année par La La Land de Damien Chazelle, la 73e édition de la Mostra de Venise s'étend du 31 août au 10 septembre 2016. Elle est présidée par le réalisateur Sam Mendes pour remettre le Lion d'Or. Quant au jury du prix Horizon, il est officié par le réalisateur Robert Guédiguian. Un Lion d'Or sera également remis à l'acteur Jean-Paul Belmondo ainsi qu'au réalisateur Jerzy Skolimowski pour l'ensemble de leur carrière. 

Film Factory a le plaisir de vous révéler les 7 de ses post-productions qui ont été sélectionnées à l'édition 2016 de la Mostra de Venise :

Parmi les films en compétition :

  • On the Milky Road d'Emir Kusturica 

En temps de guerre, un laitier, incarné par Emir Kusturica lui-même, brave chaque jour le front militaire à dos d'âne, afin d’approvisionner les soldats en marchandises. Menant à bien sa mission et étant aimé par une belle villageoise, le laitier semble promis à un avenir radieux. C'est sans compter l'apparition d'une mystérieuse italienne qui bouleversera complètement le fil de sa vie.

  • Une vie de Stéphane Brizé 

Adapté du premier roman de Maupassant, Une Vie se centre autour du personnage de Jeanne, qui à ses dix-sept ans quitte le couvent pour commencer une nouvelle vie. Elle se marie à Julien, qui, très vite se révèle être un homme égoïste, balançant entre avarice et infidélité. Cette union marque le début d'une suite de tourments que devra affronter la jeune aristocrate.

  • La Région Salvaje d'Amat Escalante 

Une météorite tombe sur une montagne de la Terre Basse Mexicaine. Ce faisant, elle change complètement le cours de la vie d'un couple vivant dans les plaines voisines. Ce quatrième long métrage signé par Amat Escalante, se veut être la suite de son précédent film, Heli, récompensé à Cannes par le Prix de la mise en scène.

Dans la catégorie Horizons :

  • Dark Night de Tim Sutton  

À une lettre près, le dernier film de Tim Sutton porte le même titre que la création de Christopher Nolan, The Dark Knight. Cette similitude n'est en rien coïncidence puisque que Dark Night relate un massacre dans un multiplex de cinéma, évoquant la fusillade qui a eu lieu quelque années auparavant par un homme déguisé en Joker, juste avant une séance du film de Nolan. L'intrigue se focalise sur l'intimité de six des personnages, six victimes potentielles.

  • Maudite Poutine de Karl Lemieux (Film Factory Montréal) 

Premier long-métrage du cinéaste Karl Lemieux, Maudite Poutine a pour sujet la relation complexe qui noue deux frères, Vincent et Michel. Vincent, jeune homme de vingt-sept ans, renoue contact avec son frère après s'être fait prendre à voler de la marijuana par des membres du crime organisé.

Parmi les films Hors compétition :

  • À Jamais de Benoît Jacquot  

Dernière création du cinéaste français, À Jamais relate une histoire d'amour entre un réalisateur, interprété par Mathieu Amalric, et Laura, une jeune performeuse d'art, jouée par Julia Roy. Le couple file le parfait amour dans une maison de bord de mer, jusqu'au jour où Laura entend d'étranges bruits qui marquent le début d'événements déconcertants..

Semaine internationale de la critique :

  • Jours de France de Jérôme Reybaud 

Après avoir pris la décision de tout quitter, un homme, quatre jours et quatre nuits durant, parcourt la France et se laisse aller au hasard des destinations et des rencontres. L'homme qui l'aime va néanmoins essayer de le retrouver via Gindr, l'application de séduction sur téléphone mobile.